Témoignage


"Une mise en marché rapide étant essentielle à notre stratégie de transformation organisationnelle, nous avons mandaté Logimethods afin d’accélérer le processus de sélection d’un fournisseur en vue de l’acquisition d’une solution logicielle de MDM, BPM et ESB. Logimethods a immédiatement compris nos besoins et mis en œuvre son expertise en ce domaine pour mener à bien, rapidement et avec succès, le processus d’évaluation. Leur approche impartiale et leurs solides partenariats technologiques ont apporté une contribution exceptionnelle au processus. Nous sommes heureux de la valeur que Logimethods nous a donnée et nous les recommandons fortement."


Paul Ryan, CTO
Yellow Pages Group Inc.

Leadership éclairé :
Traitement des événements complexes

Le traitement des événements complexes (CEP) est une technologie qui permet d’effectuer le filtrage à faible temps de latence, la corrélation, l’agrégation, et le traitement de données issues d’événements du monde réel. Pour ce faire, le CEP a recours à des techniques telles que la détection de schémas complexes de multiples événements, le traitement de flux d’événements, ainsi que la corrélation, l’abstraction et la hiérarchisation d’événement. Il peut aussi établir les liens de causalité, l’appartenance, et la synchronisation. Plutôt que d’entrer en compétition, le CEP complète les autres technologies comme l’architecture orientée services (SOA), l’architecture dictée par l’événement (EDA) et la gestion des processus d’affaire (BPM).


Le CEP met au jour l’information contenue dans les événements, qui circule dans toutes les couches de l’infrastructure TI de l’entreprise, révèle son influence sur les principaux objectifs de gestion et sur les processus d’affaires et permet l’élaboration d’un plan d’action en temps réel.

 

 

BPM et CEP


La BPM quant à elle, traite principalement des processus d’entreprise de bout en bout, ce qui permet aux entreprises d’aligner et d’optimiser les activités ayant lieu dans leur environnement opérationnel. Mais l’optimisation d’une entreprise ne repose pas uniquement sur des processus individuels. En effet, des processus, en apparence disparates, peuvent s’influencer de façon importante. De plus, certains sont imprévisibles car ils ont de nombreux points d’origine et de fin, ils changent constamment et sont influencés par des activités non définies dans le processus et inconnues jusqu’au moment de l’exécution. Par exemple, un vol retardé peut modifier considérablement le processus habituel de manutention des bagages, de l’emplacement des portes d’embarquement jusqu’à l’affectation des équipages, rendant la modélisation à l’avance selon un processus linéaire, complètement futile. Le CEP, lui, excelle dans l’exécution de ce type de processus.


page_features_2

 

SOA et CEP

page_features_2

Auparavant, les architectes affectés à l’élaboration d’applications se tournaient vers les technologies de SOA, soit des outils tels que la BPM, les moteurs de règles (BRE), et la supervision des activités métier (BAM). Ces outils sont pourtant plus appropriés à la résolution de problèmes dont le processus est linéaire et prévisible et qui ne requièrent pas d’information contextuelle sur le calendrier et la séquence des événements.


Bien que le CEP puisse sembler similaire aux outils cités ci-dessus, il surpasse de loin leur capacité à résoudre les nouveaux types de problèmes auxquels les entreprises font face.


Quand le CEP est implanté dans le cadre d’une SOA, il la bonifie et lui permet de traiter les applications fondées sur les événements et les applications hybrides impliquant à la fois des événements et des services. D’abord, le CEP détermine les modèles d’éléments déclencheurs, ce qui augmente la capacité à orchestrer les services. L’appel de services, plutôt que d’être fait de façon séquentielle, peut concorder avec des schémas complexes d’activité du système et d’activité humaine.

Ensuite, la technologie de CEP inclut des fonctionnalités qui permettent aux services de générer des événements, ce qu’ils ne sont pas en mesure de faire à la base. Cela fournit des capacités supplémentaires pour l’élaboration d’applications qui impliquent à la fois les modèles d’éléments déclencheurs ET la gestion de processus séquentiels, notamment la sécurité des TI.


Dans le cas d’une application typique de sécurité de TI, un schéma complexe d’événements peut déclencher l’ouverture d’un « dossier » pour enquête. Ce dossier suit un ordre séquentiel et prévisible d’approbation et d’escalade, ce qui est l’idéal dans le déroulement de processus standards. Si on ajoute les caractéristiques de corrélation d’événements du CEP, qui permettent d’identifier les modèles suspects, on obtient une plateforme de SOA plus complète avec des capacités supérieures.


Conclusion
Le CEP est une technologie émergente particulièrement adaptée à la résolution des nouvelles classes de problèmes rencontrés par les entreprises dans divers secteurs d’activités. Le CEP permet la détection automatisée et la compréhension de schémas subtils et variables d’activité humaine et d’activité de système circulant dans une infrastructure TI, en plus de fournir des réponses en temps opportun.


Les entreprises qui adoptent le CEP seront en mesure de mettre en œuvre des applications novatrices et rentables avec lesquelles, pour un prix et un niveau de risque comparables, les outils traditionnels ne peuvent rivaliser.